American Sniper, Eastwood tient le coup


On ne présente plus Clint Eastwood, une carrière qui décolle d’abord avec des rôles dans certains westerns de Sergio Leone et un peu plus tard le fameux rôle de Dirty Harry, il devient ensuite célèbre pour ses réalisations variées et de grande qualité, qui lui ont valu pas mal de récompenses. Aujourd’hui à presque 85 ans, le vieux Clint veut encore faire le portrait d’une personnalité liée à la guerre avec American Sniper.

L’histoire d’un tireur d’élite

La première mission d’une longue série pour l’American Sniper

Chris Kyle est un sniper américain ayant fait preuve d’une grande efficacité en combattant dans les Navy Seals durant la guerre en Irak. Natif du Texas, il rêve de devenir cow-boy professionnel avant de finalement s’enrôler dans l’armée, avec pour principale motivation la protection de ses proches. Une motivation grandement amplifiée avec les attentats du 11 septembre 2001, qui sont en grande partie la cause de son engagement dans la guerre d’Irak.

Adaptant les mémoires d’un personnage réel devenu une véritable légende dans son pays, American Sniper se veut comme un film de guerre plutôt pragmatique voire même froid. Eastwood parvient à retranscrire les sensations provoquées par ces situations grâce à des images fortes que l’on connait malheureusement bien aujourd’hui comme les enfants soldats, le combat et le chaos civil, mais aussi une des caractéristiques du personnages principal, qui est quelque chose de moins exploité au cinéma : le trouble du stress post-traumatique.

La guerre ne change jamais

La guerre est souvent plutôt moche

Ce qui était intéressant et qui m’a intrigué dans ce film, c’est surtout la polémique qui s’est créée autour de celui-ci. Beaucoup de gens ont rapidement critiqué le film d’être une sorte d’apologie de la guerre et de la violence, glorifiant un héros de guerre pour le nombre de victimes qu’il avait pu faire durant le conflit. Il est vrai que j’étais assez dubitatif sur le message que voulait faire passer Eastwood avec American Sniper, surtout étant donné son orientation politique républicaine, parti plutôt patriotique, et aussi le fait que Chris Kyle ne semble pas être non plus un saint, avec une vision du conflit assez réductrice et des remarques pouvant sembler racistes.

Mais le réalisateur a su faire le bon tri dans les propos du livre et le message qu’il voulait faire passer, et au lieu de glorifier les actes de Chris Kyle, il choisit, certes en montrant les meilleurs côtés du personnage, de faire un portrait sombre de la guerre, sans jamais la glorifier ou justifier son déclenchement (surtout concernant la guerre en Irak, qui est une guerre à la légitimité discutée). L’œuvre rend également hommage aux vétérans et porte presque une morale anti-militariste, rappelant que la guerre est avant tout le sacrifice d’hommes, que le patriotisme ne justifie pas tout, et cela se distingue tout aussi bien dans la lunette d’un fusil de sniper que devant l’objectif d’une caméra que Clint sait encore bien utiliser pour nous faire une adaptation de qualité, avec sa propre interprétation et utilisation du récit original. Et quitte à parler d’interprétation pour finir, il faut tout de même saluer la performance de Bradley Cooper dans le rôle du sniper, interprétation plutôt juste du célèbre Texan, mais qui force surtout l’admiration grâce à la transformation physique de l’acteur qui a pris 20kg de muscle pour le rôle, ce qui explique en partie sa nomination aux Oscars je pense.

American Sniper est loin d'être un film sur un héros de guerre. Si Chris Kyle est bien le personnage principal et s'est forgé une légende malgré lui, le film utilise le personnage comme un support pour faire passer un message plus général sur la guerre. Porté par un Clint Eastwood qui a encore tout son talent et un Bradley Cooper qui s'adapte parfaitement pour le rôle, le film respecte toutes ses promesses.
7.7

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours