Lucy, in the Sky with Diamonds


“J’adore le Cinquième Élément” est la seule phrase que je peux sortir qui a de la valeur lorsque l’on parle de Luc Besson avec moi. On me dit pas mal de bonnes choses sur lui, notamment sur ses premiers films, mais moi je vois surtout le réalisateur d’Arthur et les Minimoys, ce qui n’as pas le même impact sur moi que sur ceux qui le suivent depuis longtemps. En attendant de pouvoir tomber sur une rediffusion de Léon ou Nikita je suis allé voir Lucy, mes amis le décrivant comme un très bon film de SF, et moi j’aime la SF, mais pas celle de Lucy en fait.

Lucy va passer d’un comportement de fille douce et fragile

Lucy va passer une sale journée

Scarlett Johansson incarne Lucy, une étudiante insouciante et prise malgré elle dans un trafic de drogue d’un nouveau genre, composée d’un élément chimique que les femmes enceintes sécrètent en toute petite quantité lors de l’allaitement de l’enfant. Malheureusement, à cause d’un incident, la jeune femme consomme malgré elle cette fameuse substance, augmentant subitement ses capacités cognitives: elle n’utilise plus 10% de son cerveau, mais 100%. Pendant ce temps, Morgan Freeman incarne un professeur spécialisé dans l’étude du cerveau, analysant l’hypothèse des 10% et qui va rencontrer ce personnage au potentiel incroyable.

Si ce résumé vous paraît confus c’est normal, le film a un rythme très rapide, voire trop, ce qui rend l’ensemble très confus car, à part le personnage de Johansson, on ne s’intéresse à personne d’autre. Tous les personnages qu’elle rencontre sont anecdotiques et sont ici pour remplir une fonction sans jamais avoir droit à une histoire ou des traits de caractère. Cela se remarque encore plus pour le personnage du dealer asiatique, antagoniste principal du film, qui ne parle que dans sa propre langue et qui n’est là que pour jouer l’air menaçant, parce qu’il fallait bien un méchant très méchant.

À celui d’héroïne super badass indestructible

Fast & Furious

Bon certes ce film se concentre avant tout sur Lucy, mais ce personnage non plus n’est pas spécialement intéressant, à cause de la dimension science fiction du film qui est complètement à côté de la plaque. Le film a du mal à conserver la suspension volontaire de l’incrédulité, certes c’est de la SF mais l’écart qui est fait entre le postulat de départ des 10% du cerveau utilisé (qui est faux d’ailleurs) et les capacités de Lucy font plonger la crédibilité du film. On ne me fera jamais croire qu’augmenter le potentiel cérébral d’une personne lui permettra de contrôler les personnes, la matière et le wifi.

En fait le film aurait été hyper convaincant en tant qu’œuvre parlant de super-humains, car les pouvoirs du personnage principal sont beaucoup trop exagérés pour ne venir que de son cerveau, et en même temps on s’efforce tout le temps de la montrer comme une humaine comme les autres, alors qu’elle est un personnage invincible au milieu de personnes normales. Je reproche au film son côté scientifique très prétentieux et pourtant pas très clair voire douteux, Scarlett faisant plusieurs fois des monologues sur ses capacités cérébrales, sur l’intelligence et la matière alors que certaines déclarations sonnent fausses ou sont énoncées tellement brièvement que l’on ne comprend rien, laissant un arrière goût de “c’est la science, tu comprends pas c’est tout”.

Enfin, je pourrais aussi mentionner le manque de style de Besson. Je ne critique pas le réalisateur dans son style général, mais les effets de style ne sont pas très originaux et beaucoup de symboles et métaphores sont utilisés de manière grossière ou évidente, et toujours trop rapidement tout en manquant de continuité, ne permettant pas au film d’obtenir une identité ou des symboles qui lui sont propres.

Film5
Lucy avait la capacité d'être un très bon film, mais l'hypothèse de départ et ce qui en découle tuent peu à peu la vraisemblance du récit. En plus de ceci, la mise en scène manquant souvent de profondeur donne à l’œuvre l'effet de seulement survoler les situations et le sujet qu'il traite, ce qui est très dommage. Peut-être que Lucy reviendra pour assister les Avengers, pour devenir le super héros qu'elle aurait voulu être.
5

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours