Old man’s Journey


Nous précisons que Broken Rules nous a gracieusement fourni une copie du jeu (à notre demande) que nous avons pu tester avant sa sortie, nous les en remercions. Le test reste cependant totalement subjectif.
Tout fraîchement sorti (le 18 mai pour être exact), Old man’s Journey est la nouvelle œuvre du studio autrichien Broken Rules à qui nous devons des titres méconnus du grand public mais qui m’auront personnellement marqué (je pense notamment à And Yet it Moves et son gameplay novateur en 2009). C’est par son aspect graphique, chaleureux et musical qu’ Old Man’s Journey restera pour moi une expérience que je n’oublierai pas mais pas pour autant parfaite.

Développeur : Studio Broken Rules à Vienne en Autriche, équipe de 7 personnes. Sound Designer d’Oxenfree et Sword&Sworcery.

 

Intro/Histoire

Nous allons dans ce jeu incarner, plutôt accompagner, un vieil homme qui vient de recevoir une lettre dont lui seul connaît le contenu. Peu à peu dans la progression, nous allons comprendre pourquoi il est parti si précipitamment de sa maison si haut perchée.

Il y a bien une raison à cette hauteur dans les décors, présente dès le début du jeu, nous allons, par l’intermédiaire de la souris ou de notre doigt, devoir déplacer les montagnes pour guider notre héro jusqu’à l’objet de sa lettre. Le voyage va débuter avec une difficulté progressive, bien dosée, mais jamais irréalisable. Le jeu s’adresse au plus grand nombre et les joueurs les plus expérimentés trouveront peut-être le jeu d’une simplicité déconcertante. Mais il ne s’agit pas ici de juger Old Man’s Journey par son degré de difficulté, mais plutôt par le gameplay innovant qu’il propose ainsi que sa narration.

 

Gameplay

Les décors sont en 2.5D (quelques assets 3D parfois présents), on voit que c’est ‘touch friendly’ mais le jeu est parfaitement jouable sur ordinateur (et offre d’ailleurs une meilleure vision sur chaque tableau proposé). Un énorme travail de level design a été fourni sur les effets de parallaxe présents pour notre plus grand bonheur. On a plaisir à triturer ces montagnes et paysages si ‘lissés’ qui vont dévoiler, une fois déformés  de nouveaux chemins. Les éléments “naturels” servent au gameplay et le flow se met rapidement en place, c’est un jeu qui se laisse jouer d’une seule traite, une centaine de minutes de durée de vie est assurée. Broken Rules nous propose un système visuellement intuitif pour mettre en valeur les liens possibles entre chaque plan du décor. Accompagné par les mélodies de SCNTFC, sound designer de l’excellent Oxenfree, chaque tableau proposé vous immergera quelques minutes dans le dédale du vieil homme.

Les montagnes et collines seront (presque) vos seules alliées

Graphismes

Old Man’s journey mélange deux styles graphiques, un univers en 2,5D à la Broken Age lié à de trop rares scènes aquarelles où l’on navigue dans la tête du vieil homme qui se remémore son passé tout au long du jeu. Nous avons le parti pris d’une esthétique ‘hand crafted’ comme leur précédent And Yet It Moves, ou l’excellent Luminocity de State of Play (bien que Luminocity soit entièrement photographié)

Ces fameuses scènes aquarelles m’ont directement évoqué la BD Blast de Manu Larcenet. Le Blast est comme un moment de grâce que vit le héro du livre, ce sont les seuls passages en couleurs de la BD ; dans Old Man’s Journey, ce sont les seules scènes non interactives du jeu, et pourtant ce sont celles qui m’ont le plus incité à l’interaction. Le vieil homme subit lui aussi ces moments auxquels il ne peut échapper, et nous avec lui.

Blast – Manu Larcenet

L’une des scènes aquarelles

Défauts

Comme je le disais au début du test, ne cherchez pas de challenge avec ce jeu, la notion de game over est ici bannie, on préférera immerger le joueur dans l’histoire. J’ai personnellement été très peu touché par la fin prévisible malgré tout (les scène aquarelles m’ont beaucoup plus provoqué d’émotions que le final).

 

Pour finir…

Au final, Old Man’s Journey reste un jeu ‘réconfortant’ qui se laisse jouer et réussit en bien des points (design, vertige, émotions, musique).

Le studio Autrichien ne déçoit pas avec Old Man's Journey, on nous propose une expériences d'un peu plus d'une heure pour un prix raisonnable, qui pourra chez certains sembler simple mais pas simpliste. Riche de sens, ce jeu vise aussi bien le jeune public que les adultes. Impatient de voir les nouvelles productions du studio
7

Share this post

No comments

Add yours