Review : Edge Of Tomorrow


Après avoir vu un X-Men explosif traitant d’un voyage dans le temps et remontant une cinquantaine d’années en arrière, j’ai décidé de visionner Edge Of Tomorrow, ayant lui aussi le voyage dans le temps comme thématique. Sauf qu’ici au lieu de revenir sur plusieurs dizaines d’années dans le passé, nous avons le plaisir de voir Tom Cruise mourir et revivre la même journée, pendant que le monde combat une invasion extra-terrestre qui a commencée en Europe. Je n’avais pas de grands espoirs pour ce film, Tom Cruise est loin d’être un acteur que j’adore, je ne connaissais pas le réalisateur, et pourtant ce long métrage m’a agréablement surpris sur plusieurs points.

Meurs un autre jour

Comment on enlève la sécurité?

Tandis que les pays du monde s’allient pour faire face à l’envahisseur “Mimics” en enrôlant des milliers de soldats et en créant un exosquelette pour améliorer les capacités de combat des guerriers, le commandant Bill Cage (Tom Cruise), chargé de la communication médiatique de cette armée mondiale, est envoyé de force au front pour être en première ligne d’une bataille censée retourner la situation en faveur des humains de façon définitive. N’ayant jamais été entraîné au combat et encore moins porté une de ces super armures que tous les soldats portent, il meurt quelques minutes après le début de l’assaut, mais quelque chose d’étrange va se produire.

Il se réveille au début de sa journée d’enrôlement, et se souvient de tout ce qui s’est passé avant qu’il ne meure. Se rendant compte qu’il revit toujours la même journée, il essaie de changer le cours de cette bataille en anticipant et en apprenant de ses morts précédentes. Durant une de ces journées, il rencontre au champ de bataille le soldat légendaire Rita Vrataski (Emily Blunt) qui comprend le don que possède Cage, l’ayant elle-même reçu lors de sa première bataille. Ensemble, ils vont tenter de changer la donne en retrouvant l’origine du fléau mimics pour gagner la guerre.

Encore du voyage dans le temps ?!

Un peu d’entrainement avant le combat

Ce postulat de départ permet tout d’abord de voir Tom Cruise mourir à répétition, le film le présentant comme un anti-héro froussard cherchant à tout prix à éviter de se retrouver sur le champ de bataille. Mais c’est avant tout le début d’un film de SF qui se révèle assez intéressant et à la réalisation très satisfaisante. Doug Liman le réal, n’est pas un mec que je connaissais et sa filmographie est loin d’être une fresque épique, “La mémoire dans la peau” est le seul film qui me dit quelque chose et ses autres réalisations me sont inconnues, et ont reçues des critiques mitigées voire négatives. Pourtant ici tout est maîtrisé, le film possède un rythme très soutenu qui fait qu’on ne s’ennuie jamais, la trame passe de rebondissements en scènes d’action  avec un déroulement qui reste toujours cohérent et facile à suivre. La 3D quant à elle est bien utilisée, la sensation de profondeur est toujours présente et propre même lors des scènes de batailles où les changements de plans et les rotations de caméras sont très rapides, on a même droit à quelques effets avec des graviers projetés vers les spectateurs ou des aliens attaquant l’écran.

J’avais un peu peur que ce film, en s’engouffrant dans son histoire de retour dans le passé, s’enlise un peu comme certaines œuvres traitant du sujet en laissant traîner des incohérences ou un manque d’explications du phénomène. Mais tout ceci est très bien contrôlé par l’intrigue générale du film, le retour dans le passé étant un pouvoir extraterrestre, les humains ne connaissent pas toutes les ficelles de son fonctionnement et se limitent donc au strict minimum d’explications, permettant de contrôler toute la narration dépendant des ces rembobinages temporels et d’éviter la plupart du temps les théories personnelles remettant en cause cet élément scénaristique, qui au final reste toujours logique, qu’on peut considérer comme un manque de prise de risque, mais qui a le mérite de préserver la cohérence de l’ensemble. Les scènes d’actions ne sont pas en reste avec tout ce qu’il faut d’explosions, de moments de bravoure et d’aliens au design assez particulier mais qui est franchement convainquant, surtout par rapport à leur manière de se mouvoir et à leur nature, mais je préfère ne pas en dire trop.

Ça c’est un petit Mimic

Tout ce beau carnage temporel est accompagné d’un casting très sympathique, Tom Cruise et Emily Blunt en duo héroïque qui fonctionne plutôt bien en nous offrant des moments assez intenses et sincères, accompagnés des passages plus légers pour faire sourire. Ces deux acteurs principaux sont accompagnés de plusieurs rôles secondaires incarnant des soldats de la base qui jouent un peu sur les différents clichés du guerrier, du chef instructeur ou du savant incompris, avec plus ou moins de brio. Le plus gros reproche à faire au film serait son final un peu trop happy end, qui est le seul instant où la logique générale du film est remise en cause, mais on reste sur quelque chose qui se débat plus facilement, et qui peut mieux s’expliquer selon l’interprétation de chacun que les incohérences de Days Of Future Past.

Film8
Edge of Tomorrow offre un ensemble tout à fait excellent. Malgré un côté blockbuster américanisé qui ne plaira pas à tout le monde, une fin un peu discutable, on se souvient avant tout du film comme d'un divertissement au rythme rapide nous gardant éveillé, alternant entre SF, action pure et pointes d'humour pour un très bon moment dont on ressort amplement satisfait.
8

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours