Sortie imminente de Wolfenstein : The New Order


Ah il faut dire qu’aujourd’hui quand on parle de la sortie d’un FPS c’est toujours très discuté, avec les éternelles batailles entre les adorateurs de mécaniques de jeu Old School et les fans de FPS “Pop Corn” remplis de scripts avec une mise en scène au poil.

Pour la première catégorie, je sens que le nouveau Wolfenstein, qui sort demain, va être un petit délice à se mettre sous la dent.

Les vieux de la vieille seront ravis

J’ai été plutôt choqué au début, il est vrai que mes dernières aventures dans le château allemand remontaient à plus d’une dizaine d’années si je me souviens bien avec Return to Castle Wolfenstein. Voir des robots géants, des armes avec un côté futuriste m’ont laissé une mauvaise impression, j’exclamais ma mauvaise surprise en voyant cette surenchère de robotique et autres uchronies plus folles les unes que les autres. Puis d’un coup je me suis rappelé : Mais bon sang, au départ Wolfenstein est un jeu où l’on est censé combattre Hitler dans un robot géant. Et tout ce qui fait le charme de la série, son propos de base assez sérieux et qui expose sans gêne des symboles nazis (sauf chez nos amis Allemands qui ont droit à la censure) en le mêlant aux absurdités les plus délirantes, a réveillé cette envie de délire décomplexé enfouie en moi.

Je parlais de l’old school et je le confirme, car ici pas de régénération de vie avec le temps, d’inventaire limité et surcharges de scripts et QTE. La visée avec la mire métallique est le seul élément que j’ai noté sortant vraiment du registre des FPS modernes, mais bon j’ai envie de dire que la visée précise, lorsque qu’on peut porter un fusil de sniper à chaque main, on s’en fiche un peu.

Mais les autres joueurs l’apprécieront aussi

Evidemment, le fait que je sois très attiré par le côté vielle école du jeu ne doit pas décourager les éventuels autres joueurs et j’invite même les simples curieux, habitués ou non des jeux de tir, à jeter un œil à ce jeu qui ferait presque office d’ovni aujourd’hui, et qui avec son gameplay classique, son esthétique et son ton décalé qui rappellera parfois le Inglorious Basterds de Tarentino, vous donnera envie d’aller dégommer du nazi… parce que ça fait du bien.

Mélangeant de très bonnes mécaniques pour rassembler le meilleur du gameplay classique et moderne, le tout dans un trip totalement barré, à moins d’une très mauvaise surprise, j’ai beaucoup de confiance en Wolfenstein : The New Order, tellement que je l’ai précommandé, et je ne précommande pas facilement.

Sur ce, bon jeu à tous !

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours