Spy Kids : Rodriguez pour les enfants


Rodriguez pour beaucoup c’est Une Nuit en Enfer (avec la série dérivée, From Dusk Until Dawn), c’est aussi le mec qui a réalisé avec Frank Miller l’adaptation filmique de Sin City et, de manière générale, un mec à la technique traditionnelle, un penchant pour le style du cinéma d’exploitation, qui a voulu créer son premier long métrage familial avec Spy Kids en 2001.

James Bond est devenu vieux

La relève des agents secrets est là

Juni et Carmen Cortez sont les enfants d’un couple d’espions qui leur cache la vérité depuis toujours. Ces derniers ont pris leur retraite depuis longtemps, mais doivent reprendre du service à l’insu de leurs enfants pour une mission spéciale qui tourne mal. Les enfants vont donc devoir découvrir l’identité secrète de leurs parents et utiliser toutes les techniques d’espions pour les sauver d’un être maléfique/animateur de show télé très barré.

Le film forme un ensemble très kitsch assumé, les acteurs incarnent des archétypes connus qui tendent même de temps en temps vers le cliché, pour les besoins humoristiques, tandis que la narration, tout en étant classique dans la forme générale, s’amuse à mélanger beaucoup d’éléments déjà vus, mais qui une fois assemblés forment un délire à la limite du psyché. Mais toujours débordant d’imagination.

Film pour enfant sans niaiseries

Ce film inclus des images rares d’Antonio Banderas en père de famille aux pulls magnifiques

Et ce qui fait la force de l’œuvre, au-delà de la liberté qu’elle se laisse pour se concentrer sur l’aspect divertissement, c’est que ce côté justement divertissant est véritablement grand public. C’est un film que j’ai vu étant gosse et c’était un film pour enfants assez marrant et bon enfant. Et en le revoyant récemment, j’avais ces souvenirs d’enfance, mais je rigolais également de ce côté un peu ringard véhiculé par l’esthétique qui veut exagérer tous les aspects du film d’espion.

Il faut quand même apprécier ce genre d’ambiance et je pense qu’aujourd’hui, il faut être un peu nostalgique ou bien considérer le contexte et l’époque où est sorti Spy Kids pour vraiment l’apprécier. Car c’est un film qui, de par sa construction simple, peut paraître un peu désuet aujourd’hui ; mais c’est quand même un bon moment à passer avec ou sans gosses, si vous voulez un film bienveillant envers vos petites têtes blondes tout en vous faisant rire vous-même, les plus vieux des enfants.

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours