Telltale’s Walking Dead Season 2


On se souvient bien de l’acclamation qu’avait reçu le jeu The Walking Dead par Telltalle Games. La saison s’était achevée sur un final très touchant, ayant ému la presse qui a couvert l’œuvre de GOTY Awards assez mérités je trouve, le jeu possédant une superbe écriture du scénario et des personnages, tout en faisant un point & click correct. En août dernier, après avoir achevé le très bon Wolf Among Us, Telltale conclut son Walking Dead saison 2 inspirée des comics de Robert Kirkman et malheureusement, le studio n’est pas arrivé à surpasser son aîné.

(Vu que le jeu mise sur son scénario je ne peux pas trop éviter le spoil ici, donc attention si vous comptez jouer au jeu, contentez vous du résumé de fin)

Spoiler Alert : Les zombies sont toujours là

La jeunesse reprend le flambeau

Nous retrouvons Clémentine, petite protégée du premier volet qui devient le protagoniste principal de cette nouvelle aventure. Elle est accompagné de Omid et Christa, deux autres survivants des épisodes précédents. L’histoire commence d’ailleurs sur les chapeaux de roues, car après quelques minutes de jeu, Omid meurt et nous sommes séparés de Christa. La jeune fille de 10 ans se retrouve seule dans la forêt où elle devra se débrouiller, jusqu’à rencontrer un autre groupe pour retrouver son amie et surtout survivre. Mais la vie n’est jamais rose dans Walking Dead, surtout entre humains.

On est avant tout très heureux de retrouver un personnage si emblématique de la série dans cette suite, surtout en tant que personnage jouable. Après avoir guidé son protecteur, c’est une approche différente et plutôt originale que de nous mettre à la place d’une petite fille qui doit se protéger tout en faisant avec les différents problèmes de groupe. Le style est dans la continuité du premier épisode, on alterne entre des phases de recherche en point & click et des passages narratifs consistant à des choix de dialogues.

Kenny est encore là, et toujours égal à lui même : d’humeur changeante.

Les immatures sont de sortie

Par contre, on constate vite que l’écriture des personnages est bien en deçà de son prédécesseur. Le problème principal est l’envie de Telltale de faire de Clem un personnage indépendant et presque “adulte” pour ne pas que le joueur soit toujours mis à l’écart à cause du jeune âge de la petite fille. On se retrouve donc souvent dans des situations ou Clémentine devient plus débrouillarde que la plupart des adultes, ces derniers dépendant presque de son avis lors de certains choix.

Et ça ne va pas en s’arrangeant, car le jeu n’hésite pas à gaspiller le potentiel des personnages, en les tuant peu après que l’on commence à s’attacher à eux ou juste lorsque nous les perdons de vue un instant, comme si Telltale se débarrassait comme par magie de tout ce qui bloquerait l’intrigue, ou bien en accumulant les changements d’humeur ou les disputes, ce qui les rend assez énervant. Et ce gâchis est ressenti au final car l’on finit par perdre toute empathie envers nos camarades, et malgré les tentatives de relancer le facteur émotif du jeu, on finit par ne plus ressentir la moindre chose lorsque l’on perd un personnage qui nous était cher un peu plus tôt.

The Walking Dead Saison 2 est décevant. Le démarrage semblait très prometteur, mais au fur et à mesure on perd l'intérêt que l'on a pour les personnages et on est choqué par leur manque de crédibilité, jusqu'à ne plus rien ressentir pour eux. Un récit qui s'écroule sous le poids des caractères bipolaires des protagonistes et qui nous donne juste envie de retrouver Lee, à l'époque où la vie était plus simple.
6.8

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours