The Wolf Among Us, Telltale Games Level Up


Après vous avoir fait pas mal de louanges sur The Wolf Among Us lors de son passage dans les soldes steam, me revoilà en train d’en parler pour une tout autre raison, ça y est, l’épisode cinq est sorti. Après des débuts approximatifs, Telltale ayant fait mariner les joueurs très longtemps à cause de changements importants dans l’épisode 2, jusqu’à revenir à un rythme normal d’épisodes sortant tous les mois environ, la conclusion tant attendue de ce mystère teinté de fantaisie est arrivée, et elle envoie du lourd.

Comme d’habitude, le jeu enchaîne les séquences d’enquête et de dialogue…

On the road again

Le studio Telltale m’étonnera toujours, outsider dans le monde du jeu vidéo, avec ses envies de faire vivre à tout prix le point & click, il a réussi à faire adhérer des millions de joueurs et plusieurs critiques au style avec The Walking Dead. Un an après, l’équipe de raconteurs d’histoire se remet à l’ouvrage avec The Wolf Among Us, et en essayant de faire encore mieux. Pour les mauvais élèves, rappelons que TWAU est basé sur le comics Fables, où les personnages de contes de fées s’incrustent dans la population de New-York sous forme humaine et fondent la mini société de Fabletown. Le jeu quant à lui nous fait suivre Big Bad Wolf, le shérif de la ville qui tente de faire son boulot dans une ambiance noire de polar.

Comme d’habitude, ne cherchez pas ici de mécaniques de gameplay exceptionnelles, le jeu se contente du strict minimum et on ne lui demande pas plus, on pointe des objets sur lesquels on peut interagir de différentes manières, les ramasser, les utiliser, les examiner, ou leur parler dans le cas d’un personnage. On alterne ces phases d’enquête lentes avec des moments utilisant le système des QTE pour rythmer les scènes d’action, une poursuite, une bagarre, tenez-vous prêt à maltraiter les touches de votre clavier.

… Avec des séquences d’action qui mettront vos réflexes à l’épreuve

Une écriture sublime

Pourquoi en faire toute une montagne alors au final me direz-vous? Et bien parce que justement ce point & click dispose d’une qualité d’écriture tout à fait excellente, encore plus pour un jeu où le scénario et les dialogues sont censés être primordiaux. On évolue dans ce monde de manière particulièrement fluide, avec des personnages introduits de façon naturelle et avec une encyclopédie des fables pour mieux comprendre ces PNJ, une trame principale qui ne manque pas de twists et qui restent très efficaces et peu prévisibles, ainsi que des dialogues très sincères et prenant.

Car c’est pour ça qu’on achète du Telltale, on veut interagir sur le monde qui nous entoure par la façon dont on se comporte et discute avec les autres membres de cette société fantastique. Les choix qu’on nous propose ne vont pas changer la face du monde, mais on se sent concerné par tout ce que l’on dit aux personnages, on répond de manière spontanée, on ressent du remord après avoir mal géré une dispute, de la fierté pour avoir obtenu la vérité ou juste avoir fait sourire quelqu’un.

Et bien sûr les phases d’enquête, bien que simples, sont présentes

Pour parler du scénario en général, avec la conclusion de la série, on est satisfait de voir notre progression et toutes nos décisions encore mieux intégrées dans le récit. Sur fond de misère sociale et de manipulation, on se délecte de la noirceur de tout cet univers et des différentes scènes toujours bourrées de gueules charismatiques et très hétérogènes où l’on rencontre des patronnes de bar, des macs véreux, des businessmen froids et avides de pouvoir. Avec un suivi scrupuleux de nos décisions, on attend chaque fin d’épisode le souffle coupé, pour ensuite découvrir les conséquences de nos décisions avec une tension omniprésente qui nous conduira au grand final de la saison.

On pourra tout de même reprocher au jeu quelques lacunes, la plus évidente étant l’absence de traduction des sous-titres, cela ne me dérange pas personnellement, mais beaucoup de joueurs ne sont pas très à l’aise avec l’anglais, surtout lorsqu’il est un peu familier. La seconde plus subjective concerne le rythme du jeu. Certaines scènes auraient gagné à être plus courtes et d’autres plus longues, certaines n’ayant pas grand-chose à dire et dont les dialogues servent à de l’exposition de personnage pas toujours très utile ou inédite, tandis que certaines auraient bénéficié de plus de temps pour nous laisser baigner dans une tension glaciale.

Jeu8.8
The Wolf Among Us est la preuve de l'amélioration de Telltale Games après chaque jeu qu'ils sortent depuis un certain temps. Tout dans la formule est toujours aussi bon, et on retrouve les mêmes mécaniques en mieux. Ajoutez à cela un scénario à grand suspens dans un univers atypique et très intéressant, vous obtenez un polar en point & click très efficace et dont on ne souhaite qu'une chose, la suite.
8.8

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours