Transformers 4, la SF qui fait boum boum


La série Transformers ne m’a jamais attiré, beaucoup de préjugés sur Michael Bay et un mauvais bouche à oreille m’ont dissuadé de m’intéresser à ces films d’action pure, au scénario négligé et au casting et l’esprit assez immature. Mon opinion de Bay a radicalement changé après No Pain No Gain, qui montrait un certain talent d’auteur chez cet homme que je ne considérais que comme un idiot fou d’explosions. Décidant de donner une chance à l’individu dans le domaine du blockbuster, je me suis empressé d’aller voir Transformers 4 : l’age de l’extinction, et j’ai bien fait.

Bon ok ça manque un peu de classe comme ça

La 3D ça a du bon

Le film s’ouvre sur un grand plan dévoilant une flotte de vaisseaux Transformers, ni Autobots ni Decepticons, naviguant dans l’espace et bombardant des planètes lointaines avec des obus rependant un métal brûlant qui se cristallise quasi instantanément, anéantissant la vie au passage. Pendant ce temps sur Terre, Cade Yeager, un ingénieur avec de gros problèmes d’argent, achète un camion délabré pour en récupérer les pièces. Ce véhicule se révèle être le légendaire Optimus Prime, qui se cache des humains comme les autres Autobots qui, depuis l’incident de Chicago, sont pourchassés par l’Etat qui les élimine sans distinction de bon ou méchant robot.

Il y a un truc qui m’a choqué dès les premières images du film et c’est quelque chose d’assez spécial pour être remarqué je trouve : la 3D est excellente. Non seulement elle est de qualité (on en n’attendait pas moins d’un film tourné avec des caméras 3D) mais en bon blockbuster qui se respecte, les effets de profondeurs sont utilisés très fréquemment avec un bon dosage selon la situation, et c’est d’ailleurs d’autant plus agréable à l’œil car je trouve qu’il y a énormément de plans magnifiques, assez simples, mais qui sont bien mis en valeur.

ça le fait mieux tout de suite

Vous reprendrez bien un peu de SF enflammée?

Et est-ce que au-delà des jolies images il y a du bon dans le fond? À cette question je réponds oui. Le film est un blockbuster avant tout, donc il n’y a pas non plus grand chose à attendre du scénario, mais c’est quand même plutôt intéressant. On a droit à une histoire de science-fiction convenable avec des scientifiques jouant à Dieu, des robots ancestraux, et des humains qui ont la haine envers les robots. Aucun de ces éléments n’est développé de manière complexe, mais l’ensemble est correct et permet de construire l’intrigue, tout en permettant l’introduction d’éléments spectaculaires supplémentaires.

Et c’est dans son côté totalement décomplexé que le film est très réussi. Toutes les scènes d’action sont bourrées à ras-bord de détails spectaculaires, vu la réputation de Michael Bay, on n’attendait pas moins qu’un déluge d’explosions et de cascades surréalistes, cette promesse est largement tenue vous vous en doutez. Mais même dans le design et le style du film et notamment des Transformers, on est en plein délire assumé, parfois complètement débile, mais qui se prend toujours au sérieux, qui transpire l’épique et le badass à chaque instant en envoyant de la punchline, avec des Transformers géants en forme de dinosaures crachant du feu chevauchés par Optimus Prime et ses acolytes, un Transformers nain avec une sublime barbe en métal ou un robot flingueur qui dispose d’un manteau de ferraille, totalement inutile mais qui pète la classe et ça donne un côté généreux à la mise en scène.

Après je sais que c’est un avis qui peut être discutable, ce genre de film divisant souvent. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que malgré les qualités que j’ai cité, tout n’est pas bon à 100%. Comme je l’ai dit le scénario malgré des efforts n’est pas une révolution, le style très feu d’artifice et nerveux dans la mise en scène des combats peut déplaire, mais le défaut le plus évident sont les acteurs qui jouent leur rôle mais manquent cruellement de personnalité. Mark Wahlberg semble rejouer Daniel Lugo de No Pain No Gain, un gars trop ambitieux qui ne gagne pas sa vie comme il le voudrait, tandis que sa fille et son compagnon font parfois assez cliché et tapent sur les nerfs, même si ils sont clairement montrés de façon péjorative dans le film. Mais ce serait dommage de rater ce sympathique moment de divertissement, et aussi de promo, car le film regorge de placements de produits, tellement que ça en devient hilarant d’ailleurs, mais Roddy Piper nous sauvera les amis.

film7.5
Transformers 4 est une douceur pour les yeux, l'avalanche d'action est si intense et pourtant si belle tout en 3D, le résultat est hyper satisfaisant à regarder. Conduit par une histoire intéressante mais pas trop approfondie et des acteurs convaincant sans plus, l'ensemble est pourtant super jouissif et montre que Michael Bay, malgré les critiques, est un entertainer qui a du talent.
7.5

Share this post

Kuro

Jeune geek qui développe de temps en temps, et qui passe ses moments de liberté dans les salles de ciné et sur son compte Steam.

No comments

Add yours